Analyse des pratiques

Supervision pour les professionnels des secteurs médical, sanitaire et social, éducatif, et les professionnels de l’enfance, de la jeunesse et de la famille

 

Des outils de professionnalisation

Ma démarche se fonde sur l’analyse des pratiques professionnelles en groupe comme outil de formation et de professionnalisation. À partir d’expériences vécues sur le terrain, j’invite les participants à réfléchir collectivement aux situations rencontrées ; le partage avec les pairs amène chacun à se questionner sur les façons de faire, de penser et sur le sens de l’activité afin de mieux définir la spécificité de celle-ci. Ces réflexions collectives participent à l’élaboration et la mise en sens de l’acte professionnel. Elles ouvrent de nouvelles perspectives, participent à une meilleure perception des situations et ont pour effet de produire de nouvelles connaissances au niveau professionnel, tant théoriques que pratiques.

 

Nécessité de la prise de recul

L’analyse des pratiques professionnelles permet de parler, analyser, prendre du recul, évaluer les enjeux inconscients des difficultés relationnelles rencontrées et ainsi de travailler et d’agir différemment. L’intervention de la psychologue facilite le partage, l’échange et la réflexion afin que chacun puisse s’exprimer. Son intervention offre un cadre de travail qui permet à chacun de trouver sa place dans le groupe, d’énoncer ses problématiques et de trouver des éléments de réponse.

Bien que l’analyse porte sur des situations passées, elle anticipe et prépare les professionnels à agir dans des situations analogues. Elle permet les remaniements nécessaires pour assurer sa fonction et renforcer son identité professionnelle. Mon objectif est de faire en sorte que chacun puisse mieux gérer les situations problématiques et développer les compétences professionnelles.

L’analyse des pratiques et le supervision ont pour but de susciter le questionnement, la remise en question et l’ajustement des pratiques, la réflexion sur les éléments inconscients mis en jeu. Ces temps s’adressent particulièrement aux professionnels qui sont en contact direct avec le public et qui ont besoin de la distance nécessaire pour accompagner, accueillir : principalement, les équipes de crèches, haltes-garderies, accueillants dans les LAEP, éducateurs, assistantes maternelles, assistantes sociales, travailleurs sociaux, personnel d’accueil des structures. Il s’agit également d’éviter d’être parasités dans leurs rapports avec le public, en gagnant en recul et en objectivité.

Pour plus d’information sur l’analyse des pratiques et la supervision ou pour une demande spécifique, contactez-moi

Aller à la barre d’outils